Expérimentation des outils pédagogiques

Cette première édition du Prix Esther 2018 servira à construire et à expérimenter les outils pédagogiques en grandeur réelle, à les valider, puis à les partager au plan national.
 Les comités de lecture seront composés de jeunes de l’Espace Cesame aux côtés de la coordinatrice Rachel Tanguy et de Agnès Marietta, auteure de théâtre et de romans.Premiers outils pédagogiques, 10 à 15 textes anonymes seront mis en lecture sans leurs titres. Ces textes de théâtre contemporain sont issus des sélections des Ecrivains et Auteurs de Théâtre et des Editions Théâtrales. 
Nous veillerons à diversifier les formes et les thématiques : dialogues, monologues, farces, tragédies. Les jeunes doivent pouvoir aborder différents styles et univers. 
Nous nous rapprocherons d’une maison d’édition afin d’éditer le lauréat du Prix Esther 2018.

Evolution du projet : A chaque édition, nous confierons la poutils pédagogiquesrésidence du jury à un auteur différent pour qu’il apporte son univers, sa couleur particulière (dans l’idéal le lauréat du prix de l’année précédente). Les comités de lecture devront également lancer le thème d’un appel à textes pour l’année suivante.

Des outils pédagogiques à partager

1. Fournir un ou plusieurs outils pédagogiques de formation à l’intention des encadrants actifs dans les réseaux concernés, y compris des outils directement utilisables par ces derniers (recueils de bonnes pratiques, kits de formation, outils en ligne…)
Ce blog du Prix Esther sert à communiquer, en temps réel, sur les effets observés pendant cette première expérience: évaluation, construction des outils, tests, adaptations.
 A destination des encadrants et des participants au comité, ce blog recensera:
– les partenaires et artistes intéressés par la démarche sous la forme d’un annuaire contributif
– la charte 
- les fiches de lecture
- une suggestion de textes pour la phase préparatoire
– un partage de « bonnes pratiques » repérées après expérience.

2. Proposer une expérimentation des outils pédagogiques préalablement décrits et en évaluer les résultats.
Entre septembre 2017 et avril 2018, nous inaugurerons le dispositif avec les jeunes accueillis à l’espace Cesame et évaluerons les outils au fur et à mesure de l’avancée du projet.
 Démarche de recherche-action.

Des outils pédagogiques diffusés largement

3. Suggérer des scénarios de diffusion et d’appropriation des outils pédagogiques réalisés en favorisant la mise en réseau des partenaires et le transfert dans des contextes voisins à d’autres réseaux.
A mi-parcours de la première expérience, nos jeunes se feront ambassadeurs du projet et iront expliquer à d’autres jeunes en insécurité linguistique ce que leur apporte la participation à un comité de lecture, ce qui nous permettra de commencer l’essaimage des outils pédagogiques. 
L’actualisation du blog, semaine après semaine, étendra la diffusion sur un plan national et suscitera l’intérêt des professionnels désireux de s’engager dans un projet similaire. Nous prévoyons de communiquer sur les médias locaux, RGB, télé locale, en associant les jeunes.

4. Recourir à l’expertise de chercheurs le cas échéant
Nous solliciterons la participation d’un chercheur pour nous aider à évaluer les résultats observés suite à l’expérimentation et pour construire la charte et les outils pédagogiques du « prix Esther », à partager. Lors du projet « Parole(s) d’honneur », nous avons travaillé avec une doctorante du CNAM, Céline Fèvres.

Expérimentation des outils pédagogiques de septembre 2017 à mai 2018.
Evaluation et validation définitive des outils pédagogiques de mai à juillet 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *